Avantage Techno

Remplissage tradionnel versus Techno Recharge

Attention aux compétiteurs qui offrent principalement un remplissage de vos cartouches d'encre à la main utilisant des techniques désuettes, moins efficaces. L’industrie de la recharge est beaucoup plus complexe et demande l’utilisation d’équipements issues des nouvelles techologies. Après 6 ans de recherche et dévelopement, Tecnho Recharge utilise ce type d'appareil fabriqué en Australie et unique au Québec. Ceci nous permet de vous offrire une Techno Recharge, économique et surtout écologique.

Une recharge jet d'encre en 5 étapes

Le procédé de recharge n'est pas aussi simple que de prendre une seringue et d'injecter de l'encre dans votre cartouche. Voyez par vous-même les étapes que nous suivons afin de recharger votre cartouche de la meilleure façon possible.

  1. Nous vérifions de l'intégrité du circuit électronique de votre cartouche.
  2. Nous effectuons un nettoyage approfondi de votre cartouche à l'aide d'ultrasons et de centrifuge.
  3. Nous remplissons votre cartouche sous vide garantissant un minimum de bulles d'air.
  4. Nous vérifions le poids de votre cartouche pleine pour assurer un rendement identique à l'originale.
  5. Nous effectuons un test rigoureux pour assurer une qualité d'impression optimale.

Ce n'est pas juste de l'encre

Lors de la recharge d’une cartouche d’imprimante, l’utilisation d’une encre répondant aux critères des manufacturiers est primordiale. L'encre est l’essence même de la cartouche. Elle doit répondre aux différents besoins de la cartouche, notamment une finesse suffisante pour ne pas obstruer les buses de la tête d'impression, une composition n'altérant pas les matières plastiques de la cartouche, une absorption et un séchage rapide sur le support imprimé. Techno Recharge utilise plus de 50 formulations d’encre differentes pour répondre à ces standards.

Attention au kits de recharge universelles; elle peuvent endomager votre imprimante. Plusieurs articles en témoignent dont celui de la revue Protégez-vous® de septembre 2006.